Instrument de paix

Seigneur, faites de moi un instrument de votre paix.
Là où il y a de la haine, que je mette l’amour.
Là où il y a l’offense, que je mette le pardon.
Là où il y a la discorde, que je mette l’union.
Là où il y a l’erreur, que je mette la vérité.
Là où il y a le doute, que je mette la foi.
Là où il y a le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où il y a les ténèbres, que je mette votre lumière.
Là où il y a la tristesse, que je mette la joie.

Ô Maître, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer,
car c’est en donnant qu’on reçoit,
c’est en s’ oubliant qu’on trouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie.

père française pour la paix – d’abord publié dans le magazine “La Clochette” (1912), souvent attribué à François d’Assise (frère italien et fondateur d’ordres, 1181/82-1226), Brochure de citation 2003

Lord, make me an instrument of Your peace.
Where there is hatred, let me sow love.
Where there is injury, pardon.
Where there is discord, harmony.
Where there is error, truth.
Where there is doubt, faith.
Where there is despair, hope.
Where there is darkness, light.
Where there is sadness, joy.

O Divine Master, grant that I may not so much seek to be consoled, as to console;
to be understood, as to understand;
to be loved, as to love;
for it is in giving that we receive,
it is in pardoning that we are pardoned,
and it is in dying that we are born to eternal life.

French peace prayer – first published in the magazine “La Clochette” (1912), often attributed to Francis of Assisi (Italian friar and orders founder, 1181/82-1226), Quotations book 2003